Avertir le modérateur

06/11/2009

La Garde des Sceax et l'opinion publique...

Dans un entretien au journal Le Monde du 4 novembre 2009, la Garde des Sceaux revient sur la réforme de la procédure pénale qui prévoit la suppression du Juge d’Instruction. Dans cet article, la ministre expose également les grandes lignes de la nouvelle loi sur la récidive des délinquants sexuels qui sera débattue devant l’Assemblée nationale les 17 et 18 novembre 2009.

Interrogée, la ministre précise qu’elle souhaite ouvrir le débat sur la castration physique des délinquants sexuels.

Evoquant le procès de Francis Evrard, elle indique : « …à titre personnel, je ne suis pas favorable à la castration physique mais je dis que l’opinion publique ne comprendrait pas que l’on refuse de discuter de ce sujet. C’est en refusant les débats qu’on fait le lit des extrémismes… »

L’opinion publique serait donc l’alpha et l’oméga de la politique pénale.

D’une part, la ministre ne saurait ignorer que la castration physique est considérée comme une mutilation par le Conseil de l’Europe.

D’autre part, la Garde des Sceaux devrait éviter de faire appel à l’opinion publique, « Chassez-la, cette intruse, cette prostituée qui tire le juge par la manche ! C’est elle qui, au pied du Golgotha, tendait les clous aux bourreaux, c’est elle qui applaudissait aux massacres de septembre et, un siècle plus tard, crevait du bout de son ombrelle les yeux des communards blessés.» (cf. Moro Giafferi) tout en méditant cette phrase d’Oscar Wilde : « L’opinion publique est celle de ceux qui n’ont pas d’idées ».

De Garde des Sceaux à garde des sots, le pas est vite franchi…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu