Avertir le modérateur

19/12/2007

47 000 avocats en grève.

J’ai décidé de faire grève répondant ainsi à l’appel du Conseil National des Barreaux.

Concrètement, je devais plaider une affaire criminelle devant la Cour d’Assises de Nice et à ma demande, cette procédure a fait l’objet d’un renvoi.

Après la réforme contestée de la carte judiciaire, un nouveau front a été ouvert résultant d’un projet gouvernemental supprimant l’intervention du juge dans les procédures de divorce par consentement mutuel.

Si ce projet était adopté, c’est le notaire qui seul interviendrait dans le divorce par consentement mutuel sans juge ni avocat.

Une telle réforme constitue une véritable agression contre la profession d’avocat et elle prive le justiciable de garanties objectives, alors que le droit du divorce a fait l’objet d’une réforme en janvier 2005 simplifiant les procédures en réduisant les délais de jugement.

Dans un divorce, même par consentement mutuel, il y a toujours un dominant et un dominé et le rôle du juge et des avocats est justement d’éviter qu’un époux impose à l’autre sa volonté.

Faire croire aux justiciables que ce projet réduirait les frais d’un divorce est un leurre.

De même, prétendre que ce projet serait source de rapidité est contraire à la réalité. En effet, à Marseille, un couple qui dépose aujourd’hui une requête conjointe sera divorcé au plus tard fin février.

Un vent mauvais souffle sur la justice et l’on peut légitimement s’inquiéter de tous ces projets de réforme qui dessinent pour demain une Justice sans jugement et sans avocat !

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu